cognition

La métacognition, qu’est ce que c’est ?
 
la réflexion, les connaissances que l’on a et surtout que l’on peut acquérir sur ce que l’on sait en terme de connaissances (Ex : je sais que sur telle période de l’histoire, je ne sais pas grand chose, mais par contre, je maîtrise la définition de la VA), sur son propre fonctionnement mental, sur sa façon de réfléchir, d’apprendre. Le fait d’être conscient (même intuitivement au début) de ces métaconnaissances donne à l’élève une possibilité de contrôler une activité de production (ex : répondre correctement à une question) au cours de sa réalisation ou à la fin de l’activité. C’est donc un facteur d’autonomie et de motivation dans le cadre d’un apprentissage (« je sens que j’ai la capacité d’influer sur ma façon d’agir, de repérer mes erreurs, d’améliorer une production » , facteur d’autonomie, de liberté pour le sujet).

Publié dans Psychopédagogie
jeudi, 10 février 2011 10:50

LE DÉFI DU SAVOIR: L’école en rive Sud

classeEn Algérie, avant 1832, plus du tiers des algériens savaient lire et écrire l'arabe.

Dans un contexte de crise morale et économique mondiale, de dictature du marché, de chômage comme plaie majeure, de prétendus retours du religieux, sous des formes crispées, dans tous les pays on parle d'une «crise de l'éducation». Dans le Monde arabe, l'éducation est le défi. Des efforts et des acquis réels sont enregistrés, mais du travail reste à faire. En ce XXIe siècle, un pays dépend de sa capacité à produire et à assimiler les connaissances pour engager son développement et consolider son identité. La société du savoir et la mondialisation exigent une société forte de ses moyens éducatifs, de culture et de communication.

Publié dans Débats actuels
Page 1 sur 2