Psychopédagogie

Psychopédagogie (8)

mardi, 26 septembre 2017 21:41

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

cognition

La métacognition, qu’est ce que c’est ?
 
la réflexion, les connaissances que l’on a et surtout que l’on peut acquérir sur ce que l’on sait en terme de connaissances (Ex : je sais que sur telle période de l’histoire, je ne sais pas grand chose, mais par contre, je maîtrise la définition de la VA), sur son propre fonctionnement mental, sur sa façon de réfléchir, d’apprendre. Le fait d’être conscient (même intuitivement au début) de ces métaconnaissances donne à l’élève une possibilité de contrôler une activité de production (ex : répondre correctement à une question) au cours de sa réalisation ou à la fin de l’activité. C’est donc un facteur d’autonomie et de motivation dans le cadre d’un apprentissage (« je sens que j’ai la capacité d’influer sur ma façon d’agir, de repérer mes erreurs, d’améliorer une production » , facteur d’autonomie, de liberté pour le sujet).

Votre entraînement
Nous l’avons dit dans notre premier article sur le coaching scolaire et le coaching étudiant, chacun doit concevoir sa propre méthode de préparation à un examen.
Voici ici quelques outils venant de la sophrologie et de la relaxation que je vous invite à tester avant de les adopter.
Notez qu’avec un entraînement régulier, ces techniques vont devenir de plus en plus facile à utiliser et surtout de plus en plus efficaces. Alors n’hésitez pas à commencer votre entraînement dès maintenant !

Respirez pour gagner
La respiration est l’outil de base en relaxation tout en étant l’un des plus efficaces et des plus simples à utiliser. Pour ces raisons, commencez par apprendre à respirer pour gagner en efficacité.
Notons ici que la respiration est votre première source d’énergie. Il est donc important d’apprendre à bien respirer pour fabriquer le maximum d’énergie et ainsi éviter d’avoir recours à des produits chimiques disponibles en pharmacie pour lutter contre la fatigue. Rien ne vaut le naturel !

1ère technique de respiration
Avec la technique suivante vous allez :
  • développer votre capacité respiratoire et du coup augmenter considérablement votre production d’énergie (par l’apport d’oxygène qui est votre principale source d’énergie – exactement ce dont vous avez besoin pour apprendre puis pour réviser…),
  • nettoyer en profondeur votre corps (par le rejet des déchets comme le gaz carbonique),
  • favoriser une intense détente de votre corps, de votre mental et une meilleure maîtrise de vos émotions (pas mal pour une simple technique non ? :)

L’idée est de mettre en place une « respiration ventrale » en utilisant au maximum votre ventre et au minimum votre cage thoracique.
Pour découvrir cette technique, je vous invite à cliquer sur le lien suivant : apprendre la respiration ventrale.

Conseil du coach
Entraînez-vous régulièrement car c’est la clé du succès.
Vous pourrez ensuite utiliser facilement cet exercice juste avant l’examen (ou pendant si nécessaire) car il est très discret (sans les mains bien entendu) et personne ne pourra rien voir.
N’oubliez pas que plus vous vous entraînez et plus l’effet est efficace. De plus, avec l’entraînement, vous allez apprendre à mettre en place cette respiration d’une manière naturelle, automatique, et vous n’aurez donc plus à vous en préoccuper (tout comme votre respiration aujourd’hui…).

Auteur : Laurent Bertrel(source internet)

samedi, 23 avril 2011 19:50

Comment détecter un enfant "surdoué" ?

Écrit par
Étapes de réalisation
  1. C'est un fait, un enfant précoce a généralement été un bébé particulièrement éveillé et en avance sur son âge. Ce qui permet de reconnaître un enfant précoce c'est le fait, par ex. qu'il recherche plus la compagnie des personnes plus âgées, il pose des questions existentialistes, utilise un vocabulaire plus élaboré que les enfants de son âge, montre un esprit ouvert, se montre perfectionniste et se lasse facilement des activités routinières.

  2. Outre ce comportement qui permet de déceler des aptitudes particulières et peu en rapport avec l'âge réel de l'enfant, il existe des tests de dépistage de cette précocité :

  3. - La mesure du QI (Quotient Intellectuel) : elle est effectuée par un psychologue et est réalisée selon des échelles fiables selon les tranches d'âge (3/6 ans, 6/17 ans et adultes). Ce test comprend une épreuve de personnalité, la réalisation d'un dessin et une analyse du niveau de lecture.

  4. - Un autre test ( questionnaires d'identification) est constitué de tableaux comparatifs que les enseignants peuvent utiliser pour juger des capacités d'un enfant.

  5. Le fait qu'un enfant soit surdoué n'implique pas pour autant la notion de réussite scolaire ; c'est même parfois tout le contraire : ils ont tendance à s'ennuyer en classe et vont alors soient rêver soit perturber le cours...ou bien, à cause du décalage entre développement intellectuel et développement psychomoteur, le surdoué peut présenter des problèmes d'écriture, de dyslexie....

  6. Ayant une sensibilité accrue, ces enfants sont plus exposés aux troubles du comportement (douleurs, maux de tête, troubles du sommeil, hyperactivité, tics, tocs....). Il est donc important de déceler au plus tôt cette précocité pour pouvoir l'accompagner par la suite.

  7. Une fois que la précocité est avérée, des mesures s'imposent entre autres, faire prendre conscience aux parents de la particularité intellectuelle et affective de l'enfant mais également au milieu enseignant et ce n'est pas toujours simple.... parfois certains surdoués perturbateurs sont mal vécus par l'enseignant.

  8. Soit il peut- être envisagé de lui faire sauter une ou plusieurs classes, tout en le maintenant dans le circuit classique, avec peut-être, des cours supplémentaires selon ses besoins. Soit, s'il se sent décalé par rapport aux autres, lui faire intégrer un circuit spécifique pour enfants surdoués où les programmes sont adaptés à leurs aptitudes.

  9. Les parents d'enfant surdoué ont parfois besoin du soutien d'associations afin de les aider à accompagner au mieux leur enfant.

Astuces et mises en garde
  • Un soutien psychologique peut être nécessaire pour l'épanouissement de l'enfant précoce.
  • Attention, qui dit enfant "surdoué", ne veut pas pour autant dire bon en toutes matières; Il peut être surdoué en sciences et pas en histoire, par exemple.

Source : http://www.commentfaiton.com

 

vendredi, 18 mars 2011 19:54

Le cognitivisme

Écrit par
La perspective cognitiviste, dont l'appellation renvoie au terme cognition (connaissance dans le sens de processus et de produit) privilégie l'étude du fonctionnement de l'intelligence, de l'origine de nos connaissances ainsi que des stratégies employées pour assimiler, retenir et réinvestir les connaissances. Elle s'intéresse essentiellement à la perception, le traitement en mémoire, le langage et ce, en regard du fonctionnement du cerveau.
Traitement de l'information

Théorie s'inspirant du modèle de fonctionnement de l'ordinateur pour expliquer comment la mémoire recueille, traite et emmagasine les nouvelles informations et repère, par la suite, ces informations. Dans cette optique, on considère les processus mentaux comme responsables de cette succession d'étapes du traitement.

mardi, 15 mars 2011 16:18

Psychanalyse, neurosciences et neuropsychanalyse

Écrit par
"Pour apprendre le latin à John, il faut d'abord connaître John"

Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente, aujourd'hui, à l'école, au collège, au lycée, à l'université ?" s'interroge Michel Serres dans un remarquable article du Monde. C'est aussi vrai psychologiquement que sociologiquement ! Un enseignant passe 5 ans de sa vie à étudier la discipline qu'il enseignera et quelques jours ou semaines pour connaître les élèves ! Or au final, à qui l'enseignant s'adresse-t-il? A lui- même ou à des élèves? L'habitude est telle que nous pourrions trouver la question inconvenante! Et pourtant , demande-t-on à un réparateur de voitures de passer des années à étudier la "mécanique générale", la "mécanique céleste", la "mécanique de la relativité restreinte ou généralisée" -- que sais-je encore ? - sans lui faire découvrir des voitures et sans lui apprendre comment elles fonctionnent ? La comparaison est bassement matérielle et peu satisfaisante mais nous sommes tellement dans un "idéalisme" de la "transmission des connaissances" qu'elle peut faire choc....

mercredi, 24 novembre 2010 09:33

Rôle du professeur dans la gestion des conflits cognitifs

Écrit par

reflexionLe conflit cognitif est la perturbation créée par la résistance de la réalité à l’application des schèmes mentaux.
Un conflit cognitif survient lorsque les représentations mentales ne correspondent pas aux effets observés lors de la réalisation d’une activité. C’est à dire que l’accommodation du schème mental assimilé ne permet pas d’arriver au résultat escompté. La réalité entre donc en conflit avec la représentation qu’on a d’elle.

 


COMMENT MOTIVER NOS ÉLÈVES?
LES INDICATEURS D'UNE CLASSE MOTIVANTE ET DYNAMIQUE
L'enseignant est calme et de bonne humeur.
L'enseignant connaît ses élèves et les appelle par leur nom.
Le ton de voix de l'enseignant est vivant.
La gestuelle de l'enseignant est dynamique.
Il y a de la place pour l'imprévu et la spontanéité.