Imprimer

Enseigner l'expression orale

1.Définition et objectifs de l’expression orale en approche communicative

L’acquisition de la compétence de communication orale est tout à fait déroutante pour ceux qui apprennent une langue étrangère. Il s’agit probablement des 4 compétences, celle qui met le moins à l’aise, dans le sens où elle est également liée à des savoir-être et savoir-faire qu’il faut posséder dans sa propre langue maternelle.

L’expression orale, rebaptisée production orale depuis les textes du cadre commun de référence, est une compétence que les apprenants doivent progressivement acquérir, qui consiste à s’exprimer dans les situations les plus diverses, en français. Il s’agit d’un rapport interactif entre un émetteur et un destinataire, qui fait appel également à la capacité de comprendre l’autre. L’objectif se résume en la production d’énoncés à l’oral dans toute situation communicative. Les difficultés ne sont pas insurmontables, mais il s’agit d’une compétence qu’il faut travailler avec rigueur, et qui demande à surmonter des problèmes liés à la prononciation, au rythme et à l’intonation (voir unité sur la correction phonétique), mais également des problèmes liés à la compréhension (en situation interactive), à la grammaire de l’oral…

2. La démarche générale à suivre en expression orale

Imprimer

De l'approche par les objectifs à l'A.P.C

Bouallag Mohamed Université Mouloud Mammeri- Tizi-ouzou/Algérie

L’approche par les compétences ne constitue pas dans le domaine de l’enseignement, une évolution indépendante de la pédagogie par objectif, n’est qu’un design parmi des nombreux design. Cette approche s’intègre dans ce qu’on appelle de manière générale, la pédagogie par objectifs. Elle représente un mouvement qui est venu pour affronter ou plutôt pour dépasser les différentes critiques dont cette pédagogie a fait l’objet.

Certes, la pédagogie par objectifs s’est renfermée dans son opérationalisme comportemental, ce qui l’a énormément éloignée de l’acte pédagogique, et l’a transformée, par conséquent en un acte constitué de réflexes conditionnés, faisant abstraction de toute spécificité et de toute sorte de pensée créative chez l’apprenant

Mais, il faut souligner que c’est entre 1975 et 1980 qu’une idée de dépasser toute pédagogie par objectif est née, basée sur les théories comportementalistes, sans que cela signifie, d’une part la négation de tous les acquis qu’a pu mettre en œuvre la pédagogie par objectifs, aussi bien au niveau de la recherche qu’au niveau de travail pédagogique, et sans que cela signifie, d’autre part, le retour à un travail pédagogique ou à des pratiques d’enseignements confuses et équivoques.
C’est à partir de là, que nous pouvons dire que notre présent article ne s’éloignera pas beaucoup du cadre dans lequel est née cette approche, le cadre de la pédagogie par objectifs.